BLESSURES AU FOOTBALL VS. BIEN MANGER

BLESSURES AU FOOTBALL VS. BIEN MANGER

octobre 28, 2020 0 Par Patrick Arnaud

Blessures au football vs. bien manger

L’un des principaux problèmes auxquels une équipe de football est confrontée pour avoir ses joueurs disponibles est les blessures. Le football est l’un des sports avec les taux de blessures les plus élevés et beaucoup de travail a été fait depuis longtemps pour les réduire. Des aspects aussi importants que le type et la coupe d’herbe ou les bottes à talons ont été pris en compte.

Du point de vue du diététicien-nutritionniste, il y a certains aspects que nous pouvons influencer pour que le joueur peut réduire son taux de blessures, parmi lesquels la composition corporelle, la fatigue, l’hydratation et la nutrition qui sont détaillées ci-dessous sont mises en évidence:

Vous pouvez intérêt: Cours de préparation physique au football en ligne.

  • COMPOSITION DU CORPS: Il a été démontré que le fait d’avoir un poids plus élevé provenant de la graisse corporelle produit un taux de blessures plus élevé. Dans le football professionnel, cet aspect n’a pas pu être fidèlement démontré car les variations de masse grasse entre les joueurs d’une même équipe sont faibles et les valeurs de masse grasse des joueurs sont faibles. Récemment, Barbat-Artiga et al. ont montré que le rapport masse graisseuse / osseuse d’un membre est inversement corrélé au risque de blessure. Un bon moyen de connaître la composition corporelle des joueurs est par l’anthropométrie et les nouvelles avancées affirment que pour connaître la composante graisseuse, il est plus intéressant de regarder la somme de 6 ou 8 fois que le pourcentage de masse grasse.

Lesiones en el fútbol vs. comer bien

L’image ci-dessus montre la mesure anthropométrique du périmètre du bras contracté d’un joueur du Sporting Club de Huelva.

  • STABILITÉ:  Le muscle fatigué par rapport au muscle non fatigué a une capacité de travail inférieure, il doit donc être plus allongé pour exercer la même action d’amortissement. De cette façon, si nous parvenons à retarder la fatigue, nous protégerons le muscle des blessures ou la blessure subie sera plus grande. Les aliments qui aident à retarder la fatigue seraient, à part une bonne hydratation, ceux qui contiennent des glucides et de l’acide citrique.
  • HYDRATATION: Les recommandations et directives pour le joueur concernant l’hydratation devraient être, dans la mesure possible, personnalisé en ajustant la quantité et la composition en fonction des changements de masse corporelle. En général, il est recommandé que les pertes de masse corporelle ne dépassent pas 2% des valeurs avant l’exercice. En ce qui concerne l’hydratation après l’effort, des auteurs récents ont rapporté que la consommation d’alcool après un entraînement ou un match aura des implications sur leurs performances ultérieures et donc le risque de blessures car la récupération ne sera pas adéquate.

Lesiones en el fútbol vs. comer bien

  • ALIMENTATION:  Le coût énergétique d’un match de football est d’environ 1 300 à 1 500 kcal pour un match de 90 minutes et dépend de la position sur le terrain, de la tactique et de la composition corporelle du joueur. Un apport énergétique insuffisant accentue la fatigue, l’immunosuppression et la prédisposition aux blessures. En outre, les régimes hypocaloriques dans lesquels on ne consomme pas assez de variété ont tendance à avoir une qualité nutritionnelle médiocre. Cela provoque un déficit en nutriments importants tels que les vitamines (groupes B, C et D) et les minéraux (fer, calcium, magnésium, zinc et sélénium).